www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
de rueil a.c. athlétisme
Editos
Portrait : Pierre-Ambroise BOSSE (800 mètres)
4e du 800 mètres à Rio-de-Janeiro 2016
2 Septembre 2016
Portrait : Pierre-Ambroise BOSSE (800 mètres)

Pierre-Ambroise BOSSE : une personalité ... ''décalée'' doublée d'un grand champion

Quelques articles pour mieux le connaitre

Pierre-Ambroise Bosse : «Aucun regret»

Le 16/08/2016 à 05:07:00 | Mis à jour le 18/08/2016 à 12:33:45 | 89 Commentaires

Quatrième de la finale du 800m olympique à Rio dans la nuit de lundi à mardi, Pierre-Ambroise Bosse est déçu mais estime avoir été à son meilleur niveau.

«Avez-vous des regrets après cette finale ?
Je n’en ai aucun. J’ai plein de regrets dans ma vie mais aujourd’hui pas du tout. Au contraire, j’ai fait ce que je voulais, c’est-à-dire aller chercher la gagne jusqu’au bout. Malheureusement j’étais un peu juste. Il aurait fallu que je sois à la hauteur de mon record personnel aujourd’hui (lundi). Ce n’était pas le cas. Mais je réalise ma meilleure performance de la saison, ça prouve que j’étais quand même en forme. Et au taquet parce que j’ai mis trente minutes à récupérer de ma course. Je ne sais pas comment les médaillés se sont débrouillés pour faire leur tour d’honneur. Si j’avais eu une médaille honnêtement je n’aurais pas réussi. C’est ma seule réjouissance ce (lundi) soir (rire).

Est-ce la première fois que vous êtes heureux d’une quatrième place ?
Je ne suis pas heureux ! Je dis que je n’ai pas de regrets, ça n’a rien à voir. Je me serais satisfait d’une médaille de bronze, croyez-moi.

«À la fin il n'y a plus rien. Plus un boulon qui tient»

C’est la plus belle finale que vous ayez courue ?
C’est surtout mon meilleur niveau. J’ai fait trois belles courses (sa série, la demie et la finale). (Il calcule) J’ai fait 2300 beaux mètres. Et les derniers 100m ont foiré. Mais c’était costaud devant, 1’42’’15. La dernière finale avec un tel chrono, c’était les derniers Jeux. Et c’est toujours le même qui gagne (Rudisha).

Que s’est-il passé en fin de course ?
Déjà, dans le dernier 100m j’ai commencé à regarder le grand écran ce qui n’est pas très bon signe. Je savais que je n’avançais plus. C’est l’effet parachute en fin de compte. (Il souffle) À la fin il n’y a plus rien. Plus un boulon qui tient. C’était une belle finale.

Ressentez-vous de la fierté d’avoir répondu présent dans cette finale ?
Je valais sûrement une médaille mais je ne l’ai pas faite. Je suis très très fier de mon parcours actuellement. J’ai encore une, voire deux olympiades à passer. Mais je me sens plus déçu que fier. Bien plus même.

«Kipketer nous a foutu dedans, je ne sais pas quel était son rôle exact dans la course»

Les à-coups de Kipketer vous ont fait mal ?
Oui, je pense. Regardez les coups que je me suis pris (il a des cicatrices sur les jambes), ça veut dire qu’il y a eu de la bousculade dans le peloton. Kipketer nous a foutu dedans, je ne sais pas quel était son rôle exact dans la course. Lièvre ? Non ! Il gêne Rudisha deux ou trois fois. Ce qui était intéressant de ma position, c’est que je voyais ce qu’il se passait. J’étais lucide. Et même en l’étant je me suis pris des coups. C’est le 800m hein. Là où Rudisha est extraordinaire, c’est qu’il essaye de passer une fois, il joue des coudes, une deuxième fois, il joue des coudes et il met une attaque, plus personne ne peut suivre. C’est là qu’il a montré sa force et sa détermination.

Vous sembliez détendu avant la course…
Pour l’anecdote… (il montre son dossard) la moitié d’entre nous n’en avait pas. En demi-finale on en avait un nouveau, donc on s’était dit en finale, on va encore en avoir un nouveau. Personne ne l’avait ! Après c’était la détente, c’était un peu le Club Med. On se disait, mais quand est-ce qu’ils vont nous filer nos dossards ? Vous vous rendez compte ? On se serait cru aux Interclubs. Donc ça a détendu l’atmosphère, c’est pour ça que je n’étais pas nerveux au départ.

«Maintenant je vais reprendre ma vie d'humain»

Les conditions climatiques (pluie) vous ont elles gêné ?
Moi, je visais l’or. Pour ça il fallait réaliser mon record personnel et bénéficier de belles conditions. Quand il a commencé à pleuvoir je me suis inquiété. Mais ça s’est calmé, et finalement il n’y a pas de vent dans le stade. Il y en a plus dehors que dedans, c’est une cuvette.

Ces Jeux resteront un bon souvenir ?
Oui. Et maintenant je vais reprendre ma vie d’humain. J’ai une Ligue de Diamant à aller chercher. C’est mon deuxième objectif de la saison. Je ne vais pas me contenter d’une 4e place aux JO. Maintenant, je vais aller profiter de ma famille qui est venue me soutenir. Mes parents, mon frère, ma sœur, des amis. Ils n’ont pas fait le voyage pour rien. Je les ai vus de loin, ils souriaient.»

 

Pierre-Ambroise Bosse fait une dédicace en direct à son chat après sa 4ème place aux Jeux Olympiques

JEUX OLYMPIQUES - Malgré sa 4ème place en finale du 800m des Jeux olympiques de Rio, Pierre-Ambroise Bosse fait régner la bonne humeur en interview.

Au micro de Nelson  Monfort sur France 3, le coureur français de 24 ans a tenu à remercier ses proches pour leur soutien, mais pas seulement.

J'aimerais dire un mot à Rabs aussi, c'est mon chat. Rabs, je sais que t'espérais mieux toi aussi. Tu m'avais dit de faire une médaille, je l'ai pas fait, je suis désolé, plaisante-t'il. Voilà ce que tu vas faire, tu vas descendre de ce canapé, tu vas aller jusqu'au frigo, ouvrir la porte, tu vas ouvrir une bière et tu vas la boire cul-sec pour moi."

Celui qui avait réalisé le meilleur temps des demi-finales a également eu une pensée pour ses amis venus l'encourager à Rio: "Même mon petit Freddy est venu. Vous vous rendez compte, il en a profité pour demander sa femme en fiançailles, quel beau voyage! Enfin, j'espère qu'il l'a fait sinon je viens de la spoiler."

Une bonne humeur qui n'a pas empêché l'athlète d'offrir une analyse lucide de sa course à la presse. "Dans ces JO, j’ai fait 2300 très beaux mètres. Les cent derniers ont foiré. J’ai senti que je sautais complet, déclare-t-il à 20 Minutes. Je regarde l’écran géant et ça n’est pas bon signe. Tu n’arrives plus à avancer. C’est l’effet parachute, il n’y a plus un boulon qui tient à la fin."

Pour sa première finale olympique, le médaillé de bronze aux Championnats d'Europe 2012 a réalisé sa meilleure performance de la saison. Un temps qui n'a pas suffit à devancer l'élite mondiale.

Les ''délires'' de Pierre-Ambroise BOSSE

Pierre-Ambroise Bosse à Moscou, le 13 août 2013 - Franck Fife/AFP

(De Moscou) Mercredi, Pierre-Ambroise Bosse a prouvé qu’il suffit d’une bonne blague sur le vomi et d’une autre sur des Bretons bourrés pour se révéler au monde. En exposant au micro de Nelson Monfort  sa spontanéité amusante et son sens de la formule, si rares dans le sport, l’athlète français a entretenu sa réputation de petit rigolo, bien connue de ceux qui le fréquentent. 

Sa page Facebook regorge de vannes, qui tournent toujours autour des filles et de la bière. Le jour où il est arrivé dans son hôtel moscovite pour le début des Mondiaux, le Nantais de 21 ans a posté une photo de la belle tenniswoman Maria Sharapova, accompagnée d’un commentaire second degré : 

« Arrivé à Moscou en bonne santé ! Quelle surprise de voir Maria... Accueil russe chaleureux. A suivre... »

Il dit souvent qu’il « fiole » ou qu’il « défiole »

Bosse se marre à longueur de journées. Le perchiste Valentin Lavillenie le qualifie de « mec fou, à part, qui déconne tout le temps ». Sa grande soeur, Diane, 24 ans, se souvient de ses délires à l’école : « inventer des mots que tout le collège finissait par reprendre ».

Cet amateur de jeux vidéo et de mangas – il se compare à Luffy, pirate aux pouvoirs magiques, « héros naïf et insouciant » – dit souvent qu’il « fiole » ou qu’il « défiole ». Comprendre : qu’il gagne ou qu’il perd de l’énergie, en référence aux potions que l’on ramasse dans les jeux d’aventure.

Cette fantaisie n’intéresserait personne si elle n’enrobait pas un sportif prometteur. La progression de Bosse sur 800 m épate : un beau palmarès en juniors, une médaille de bronze dès ses premiers championnats d’Europe, la troisième meilleure performance française de tous les temps, une finale mondiale ce mercredi

Le jeune homme a tout ce qu’il faut pour prétendre à un avenir brillant : le talent, le sérieux, l’intelligence de course. La première fois qu’elle l’a vu, la double championne du monde Eunice Barber a été bluffée par « ce petit, différent, si concentré sur ce qu’il fait ». Bruno Gajer l’entraîne depuis deux ans à l’Insep : 

« Pierre-Ambroise est un des athlètes les plus faciles et intelligents que j’ai eu à entraîner. Il est toujours à l’heure. Son investissement est total. Il a un côté bon élève et étudiant brillant. Il s’étire tous les jours dans sa chambre, tout seul. C’est systématique. Et ce ne sont pas des petits étirements. Ce sont des postures que lui ont montré les kinés. »

Meetings de Mélenchon et études de kiné

Tout naturellement, Bosse s’est spécialisé dans le 800 m, cette course épuisante, bâtarde parce qu’elle exige d’être aussi rapide qu’endurant. Au Monde, il explique : 

« Je voulais faire comme ma sœur, qui gagnait tous les cross-country. C’était ludique, au début. Puis on m’a orienté vers ça. Je me considère comme un coureur pur de 800 m. J’ai une bonne base de vitesse. J’ai le niveau d’un sprinteur blanc moyen. Je suis en 10’’6 à l’entraînement, soit le potentiel d’un 10’’4 ou 10’’5. »

Une fois passé le temps des victoires faciles et des premiers espoirs, la tête du jeune homme est devenue lourde. L’angoisse de devoir confirmer les attentes, la souffrance d’affronter plus fort que soi. Les insomnies. On sent que le cerveau de Bosse bouillonne en permanence.

Sa vie intérieure est riche et ouverte sur le monde. La politique l’intéresse, il a écumé quelques meetings de Jean-Luc Mélenchon. Il refuse, au contraire de Pascal Martinot-Lagarde, son camarade de la prometteuse génération 1992, de ne vivre que pour sa carrière sportive, qu’il sait éphémère, et de lâcher ses études de kiné, « cela vient aussi de [son] éducation »

L’an passé, pour se rendre l’existence plus supportable et se donner les moyens de ses ambitions, PAB décide de professionnaliser son rapport au sport. Il « gagne cinq ans en un », dit-il, se résout à réduire les sorties, lui qui a habillé les murs de sa chambre de photos de soirées. 

Il se met à la guitare pour occuper les nuits blanches et se crée ce personnage toujours enjoué pour combattre le stress. Son entraîneur : 

« Il a mené une réflexion là-dessus. Cette facette de fêtard rigolo, il la met en avant alors qu’il n’est pas que cela. Manier l’humour, c’est une forme d’intelligence et c’est savoir se moquer de soi. Il est très fort en autodérision. L’humour lui permet très certainement d’évacuer le stress négatif. »

« Il y a une solitude et il y a une folie »

Désormais, Bosse accepte la défaite et adore la souffrance. Il sait qu’il est allé au bout de ses limites quand il vomit à la fin de la course.

C’est trivial mais il y a surtout quelque chose de poétique à voir un esprit si fiévreux dompter ce sport infernal qu’est le 800 m, alliage d’intelligence tactique et de souffrance pure. Equilibre entre la rationalité et l’animalité, vers laquelle son coach veut qu’il penche :

« L’intelligence de course, c’est l’instinct. Et il l’a. Il sait arrêter de réfléchir. J’ai lu ses commentaires sur sa course d’hier [mercredi] soir. Peut-être qu’il a, cette fois-là, un peu réfléchi. Quand il court comme un animal instinctif, où la survie est en jeu, il court mieux. »

Lorsqu’on lit le jeune athlète raconter sa discipline, on se dit que la rencontre entre Bosse et cette course de fond ne peut être le fruit du hasard.

« La solitude du coureur de fond, ça existe. T’es seul avec ta douleur, tout se passe dans ta tête. Il y a une solitude et il y a une folie. »

Bryan Cantero, membre de l’équipe de France de 1 500 m, a vu l’évolution de son grand ami  : 

« Je me souviens qu’aux Mondiaux juniors de 2010, il était beaucoup plus stressé que maintenant. Il a pris de la confiance en lui, il est devenu plus serein. Surtout, il prend toujours tout à la dérision. Tout est un jeu pour lui, c’est ce qui est le plus impressionnant. »

 

Pierre-Ambroise Bosse aux JO de Londres le 7 août 2012 - Gabriel Bouys/AFP

Parce que, selon sa formule, il n’est « qu’un enfant, [il n’a] même pas de barbe », cette dérision après sa défaite mercredi a fait un bien fou. Quand son statut aura changé, qu’il aura de la barbe et sera favori, il y en aura pour interpréter cet humour comme de la désinvolture. 

Déjà, son entourage lui a remonté les bretelles parce qu’il avait la fâcheuse manie, après ses courses, de « faire la quenelle », ce geste popularisé par Dieudonné. Sur Internet, l’ancien humoriste et ses admirateurs lui rendaient hommage, comme s’ils voulaient voir en Bosse l’un des leurs. On se doute bien que c’est l’humoriste, pas la figure politique, qui plaît au coureur.

Non, celui que PAB admire par-dessus tout, c’est David Rudisha, le roi du 800 m, le champion masaï à la vie d’ascète. « Un vrai mec bien », qui sourit mais ne dit jamais un mot plus haut que l’autre.

C’est assez drôle d’imaginer qu’un jour, le grand rival du Kenyan pourrait être un petit Français au regard coquin et à la vanne facile. 

Comme promis, Pierre-Ambroise Bosse a amené son chat au Stade de France

 28.08.2016 - L'athlète français a participé au meeting de Paris samedi avec, comme coach, son chat Rabs.

4e de la finale du 800m aux JO de Rio, Pierre-Ambroise Bosse avait dédicacé sa «médaille en chocolat» à son chat Rabs. «Rabs, voilà ce que tu vas faire: tu vas descendre de ce canapé, tu vas aller jusqu'au frigo, ouvrir la porte, tu vas ouvrir une bière et tu vas la boire cul-sec pour moi», avait lancé avec humour l'athlète sur France 3, avant d'annoncer qu'il emmènerait son félin gris au Stade de France pour le meeting de Paris.

Whiskas avant la course

Promesse tenue puisque Rabs était bien présent sur la piste dyonisienne samedi. Equipé d'un petit t-shirt bleu et d'une laisse, le chat a joué les coaches d'un soir si l'on en croit Pierre-Ambroise Bosse, interrogé au micro de Canal +: «Il m'a dit ce soir je suis ton coach. Il a su être convaincant. Bon malheureusement j'ai eu des remontées gastriques. Il ne donne pas que des bons conseils. Il m'a demandé de m'hydrater mais il m'a également obligé à manger des Whiskas deux heures avant la course, je lui en veux un petit peu...» Ce qui explique, sans doute, sa 6e place lors du 800m au Stade de France.



JCL
20/08 > Portrait : Kevin MAYER (Décathlon)
27/11 > Championnats de France 2015
19/10 > Il est parfois nécessaire d'avaler quelques couleuvres
10/08 > Les Minimes : les choses sérieuses commencent
27/07 > Les Benjamins : une catégorie en mutation permanente
25/01 > L'important dans la vie, ce n'est point le triomphe mais le...
16/07 > Un nombre de licenciés record pour 2013
16/03 > Classement des clubs 2012 : 6e et 249e
15/07 > Bilan de la saison administrative 2012
14/05 > Le classement des clubs nouvelle version nous convient bien
Adhesion
Formulaire d'adhésion au club Saison 2018/2019 (01/09 au 31/08)
Un adhérent peut etre licencié lorsque son dossier est complet.
Avoir remis
- Certificat Médical (< à 6 mois)
- La totalité de la cotisation

Un adhérent licencié est un adhérent assuré contre les accidents corporels qui pourraient survenir lors d'un entrainement ou compétition.

Prochaines Competitions
Pour les déplacements en nombre voir avec Raphael.

Me 17/10 Anim. Rentrée EA (Villeneuve)
Sa 03/11 Chpts Dptaux MI (Eaubonne)
Di 18/11 Chpts Dptaux CJESM (Eaubonne)
Di 25/11 Cross de Chaville EA/PO
Di 02/12 Chpts 92 CJESM (Eaubonne)
Sa-Di 09-09/12 Chpts Ep. Co Eaubonne)
Di 09/12 Cross du FPCA (Clamart)




Résultats 2018
Saison 2017/2018

CLASSEMENT DES CLUBS
Rappel du principe du classement des clubs.
Bareme de classement en catégories de valeurs licence athle compétition
BENJAMINS
Les points ne peuvent etre obtenus que si l'athlète participe à au moins un triathlon réalisé sur la meme journée.


Le Rueil ac est classé 9e sur 36 clubs des Hts de Seine avec 1067 pts.
Masters
Commission Nationale de l'Athletisme Masters

Information
Philippe Claude entraineur du club participera au Championnat de France d'Epreuves Combinées (Penta VH60) qui se déroulera le 30 juin et 01 juillet à St Florentin. Plus d'info.

Les Espaces
CONTACT

téléphone
09.80.63.35.73
mail

Ouverture du Bureau
Octobre 2018
Ma, Me, Ve de 18h00 à 20h00
Samedi de 14h00 à 16h00
Fermé mercredi 17/10
Fermé du Samedi 20/10 au Dimanche 28//10.

CHAT (Synology)
communication avec les adhérents
application Smartphone (Android et IOS Apple)
Quickconnect : lifa4
login : rac_athle
mot de passe : Rueilac
Information par rubrique
Entrainements
Compétitions/Animations (Horaire, lieu de Rdv..)
Stage
Adhésions
Résultats

MAJ 05/10 - Villeneuve la Garenne
L'ecole d'athletisme participera à l'animation de rentrée mercredi 17 octobre sur le stade de Villeneuve la Garenne.
- Rendez vous au stade à 13h15
- Déplacement en car
- Retour vers 17h00
L'entrainement du mercredi après -midi ne sera pas assuré.
MAJ 02/10 - Vacances de la Toussaint
du Samedi 20 au Dimanche 04 novembre 2018.
Pendant cette période le stade sera ouvert le mardi et vendredi de 18h00 à 20h00.
MAJ 04/09 - Fermeture du stade
Exceptionnellement le stade Jules Ladoumegue sera fermé vendredi 07 et Samedi 08 septembre 2018 pour travaux.
Reprise des entraînements mardi 11 septembre.
MAJ 02/09 Confirmation Inscription
Mardi 04 Septembre 2018, nous demanderons à chaque adhérent de se rendre au bureau du club afin de confirmer leur inscription pour la nouvelle saison. Gagner du temps en procédant à votre inscription dès maintenant. S'inscrire
MAJ 28/06 Congés Annuel
Le stade Jules Ladoumègue sera fermé du Samedi 14 juillet au Dimanche 02 Septembre 2018.
Reprise des entraînements mardi 04 Septembre 2018. Bonne Vacances tous.
A noter pour la semaine du Lundi 09 au Vendredi 13 les jours d'ouverture
Lundi 09/07 de 18h00 à 20h00
Mardi 10/07 de 18/00 à 20h00
Mercredi 11/07 de 18h00 à 20h00
Vendredi 13/07 de 18h00 à 13h00
MAJ 09/06 - Ecole d'Athletisme
Samedi 30 juin de 14h00 à 16h00 sera la dernière séance avant les vacances d'été.
Reprise Mercredi 05 septembre à partir de 13h30.
MAJ 06/06 Record Perso.
Loic NASSI (JUM) à réalisé 3'49"33  (1500m) au Meeting de Sud Aisne Athle (Soissons)
Cette performance le qualifie au Championnat de France Ca/Ju du 20 au 22 juillet à Evry Bondoufle. 
MAJ 04/06 - Résultats
Dptaux CJESM (Antony)
Dptaux BM Lancers (Antony)
Dptaux BM (Vanves)

MAJ 29/05
Dptaux BM Vanves 02-03/06
Si vous souhaitez participer à cette compétition, comme athlète ou juge (jeune) merci de laisser un mail à l'adresse suivante : 
en indiquant :
  • l'epreuve
  • Perf d'engagements
  • La licence
  • Nom,Prenom

MAJ 29/05 - Le club participera à l'animation EA/PO du mercredi 06 juin à Antony (Stade Georges SUANT) de 14h00 à 17h00.
Déplacement en car depuis le stade Jules Ladoumègue RDV à 13h15.
Pas de Seance au Stade ce jour là.
5e jour du stage de Paques
Lors du 5e jour du stage de Paques nous avons eu la visite d'un journaliste du quotidien La Montagne qui a pris une photo du groupe et ajouté un commentaire que vous pouvez retrouver en cliquant sur ce lien.
MAJ 14.04.2018 Ouverture du stade Jules Ladoumegue

Pendant les Vacances de Paques du Samedi 14 avril au Dimanche 29 avril 2018 le Stade sera ouvert les mardis et Vendredis de 18h00 à 20h00.
Reprise des entrainements pour tous le mercredi 02 mai.